fleche texte

Éducateur de Jeunes Enfants

Taux de réussite IRFASE : 96%

 

Contacts

Hélène DOLD, coordinatrice de formation

Valérie BERNARDINI, assistante de formation

Tél : 01.60.79.50.43

 

Le métier

La profession d’EJE s’est construite à partir d’évolutions qui ont traversé la société française, à l’instar des autres professions du travail social.

Les différentes évolutions législatives traduisent la volonté politique de prioriser la lutte contre la spirale de l’exclusion et le droit à l’égalité des chances, l’accès  à l’éducation et à la culture par la déclinaison d’objectifs spécifiques pour les politiques publiques de la petite enfance :

  • Prendre en compte l’intérêt supérieur de l’enfant
  • Contribuer à son mieux-être
  • Prendre en compte les besoins des enfants et des familles
  • Soutenir la famille dans la conciliation de la vie familiale et professionnelle
  • Contribuer à la socialisation du jeune enfant.

Ces objectifs impactent les compétences attendues des éducateurs de jeunes enfants en leur faisant obligation d’innover et de développer des réponses adaptées aux réalités sociales des familles qu’ils accompagnent. Ce faisant, ils sont aussi acteurs dans le secteur social et contribuent, par leurs actions, à la mise en œuvre des politiques de développement du territoire.

L’enfant étant au cœur du dispositif de cet accompagnement, il est essentiel de se référer aux valeurs communes inscrites dans la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant de 1989 ;  dont l’article premier donne la définition suivante : « Au sens de la présente convention, un enfant s’entend de tout être humain âgé de moins de dix-huit ans, sauf si la majorité est atteinte plus tôt en vertu de la législation qui lui est applicable ».

Si l’enfant est vulnérable et fragile, il lui est cependant reconnu des droits et une protection spécifique à son statut, ainsi dans l’article 27 alinéa 1 « …le droit à un niveau de vie suffisant pour permettre son développement physique, mental, spirituel, moral et social…. » .

Par son intervention, l’EJE soutient le développement global de l’enfant de moins de 6 ans et contribue à son bien-être quelles que soient les difficultés ou problématiques auxquelles il est confronté (handicap, précarité …).

Ainsi, les missions de l’EJE doivent être en accord avec ces valeurs (la priorité donnée à l’intérêt supérieur de l’enfant, la non-discrimination, le droit à la vie et au développement et le respect des opinions de l’enfant droit à l’accès à la culture) qui sont prises en compte dans la proposition de formation proposée par l’IRFASE.

 

Les engagements pédagogiques

Dans la formation des futurs EJE, il nous a semblé essentiel de faire vivre aux étudiants des espaces d’expression de leur créativité et d’innovation, pour leur permettre d’identifier les potentialités et compétences à développer en terme d’intervention.

Le potentiel de créativité renouvelle, éveille, et fait du professionnel, un Professionnel innovant, à l’écoute de lui-même et des autres et surtout de cet autre, fragile, singulier, unique : l’enfant.

 

La formation

La formation des éducateurs de jeunes enfants se déroule sur une période de 36 mois. L’alternance proposée est de 15 jours par mois en centre de formation.

La formation théorique est de 1500 heures et de 2100 heures de formation pratique qui « ….participent à l’acquisition des compétences dans chacun des domaines identifiés au sein du référentiel professionnel ». Arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants

L’alternance intégrative est un processus dynamique qui permet l’acquisition de compétences, en mobilisant toutes les ressources à la disposition des étudiants.

 

Le contenu

L’enseignement théorique se décompose en quatre domaines de formation (DF) :
DF 1. Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille : 400 heures.
DF 2. Action éducative en direction du jeune enfant : 600 heures.
DF 3.Communication professionnelle : 250 heures.
DF 4. Dynamiques institutionnelles, interinstitutionnelles et partenariales:250

Des dispenses et des allègements de formation sont possibles, il sera alors proposé un parcours individualisé adapté aux acquis antérieurs du candidat.

 

Conditions d’accès à la formation d’éducateur de jeunes enfants :

Les candidats à la formation d’Éducateur de jeunes enfants doivent satisfaire aux conditions suivantes : (Arrêté du 16 Novembre 2005 relatif au Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants) Article 2 :
– être titulaire du baccalauréat ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation ou avoir passé avec succès les épreuves de l’examen de niveau défini par l’arrêté du 11 septembre 1995,
– être titulaire de l’un des titres admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités,
– être titulaire du diplôme d’accès aux études universitaires ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation,
– être titulaire d’un diplôme du secteur paramédical au moins de niveau IV, délivré par l’État,
– être titulaire du diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture, du certificat d’aptitude professionnelle « petite enfance », du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique ou du diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale et justifier de trois ans d’expérience dans le champ de la petite enfance.

 

La formation peut être suivie :

– dans les effectifs subventionnés : dispositif financé par le Conseil Régional, Pole Emploi.

– en situation d’emploi (effectifs non limités) :

Si vous souhaitez devenir apprenti(e) à l’occasion de votre formation, vous pouvez être rémunéré et le coût de la formation sera alors financé dans le cadre d’un Contrat d’apprentissage (aide à la recherche par l’institut et le CFA ADAFORSS).

Si vous êtes déjà salarié, vous pouvez suivre votre formation en étant rémunéré dans le cadre de l’un des dispositifs suivants : Cours d’emploi, Congé individuel de formation.