fleche texte

Erasmus

Dans le cadre de la modernisation de son projet pédagogique, l’IRFASE souhaite s’engager dans un Programme de coopération internationale en matière d’éducation et de formation : Programme ERASMUS pour Tous, pour ses étudiants, ses personnels et ses partenaires (milieux professionnels). Les enjeux de ce Programme sont divers et concernent, à plus d’un titre, d’une part les valeurs de cohésion, de promotion sociale, l’engagement dans l’alternance et le soutien à la professionnalisation portés par l’IRFASE depuis sa fondation ; les dimensions de l’identité du travailleur social d’autre part : l’inscription dans une citoyenneté active, les capacités d’innovation et de créativité, la solidarité.

Depuis sa fondation en 1991, l’IRFASE s’est engagé dans la promotion des valeurs de solidarité, de promotion sociale, de lutte contre toutes formes d’exclusion et de discrimination et pour la reconnaissance de la singularité du sujet, notamment concernant les personnes en situation de fragilité. Conformément à son projet pédagogique, cet engagement de l’IRFASE s’est traduit dans les différentes dimensions de son activité :

  • L’engagement dans une formation de qualité, fondée sur une approche pluri disciplinaire du travail social et une analyse critique et évolutive de la commande sociale (évolution des publics de l’action sociale, évolution des contextes législatifs, transformation des contraintes et des missions des établissements sociaux et médico-sociaux).
  • L’engagement dans l’alternance, logique fondatrice d’une formation professionnelle qui permet le déploiement de dispositifs de formation équilibrés entre les approches pluridisciplinaires et les contributions du “ terrain ”, favorisant l’étayage et le développement des compétences professionnelles, autorisant un travail de mise en perspectives des normes et des positions, travail essentiel pour une approche ouverte des situations et des pratiques.
  • La promotion sociale par une approche des savoirs qui valorise les acquis de l’expérience et de l’engagement ; la mise en œuvre d’une démarche pédagogique qui part de l’étudiant dans sa singularité et l’accompagne, en fonction de ses projets et de ses capacités, dans l’acquisition progressive des compétences qui fondent le métier auquel il se prépare.
  • L’engagement auprès des établissements partenaires du secteur social et médico-social en accompagnant l’évolution des pratiques et des fonctions, en se positionnant comme centre de ressources pour l’analyse des environnements institutionnels et du renouvellement des enjeux de l’action sociale.

Face à un contexte renouvelé, l’IRFASE s’engage actuellement dans la modernisation de son projet politique et pédagogique
En effet, tandis que la crise économique accentue les processus de fragilisation et rend plus aigües les problématiques des populations, elle impacte également les capacités des politiques sociales et des institutions qui les mettent en œuvre à endiguer la précarisation et les phénomènes d’exclusion. Dans ce contexte, la réflexion sur l’adaptation des pratiques et les moyens mis en œuvre par les établissements du secteur social et médico-social pour assumer leurs missions devient plus nécessaire encore et doit se développer dans une plus grande proximité avec les établissements partenaires. Il s’agit pour nous de favoriser la recherche de solutions innovantes et susceptibles de dynamiser les ressources existantes. Ainsi, l’aggravation et la diversification des problématiques des publics alors même que l’évolution des lois met l’accent sur la reconnaissance de la personne et de ses potentialités interrogent les nouvelles professionnalisés ; il en va de même avec la territorialisation de l’action sociale qui invite à renouveler l’approche et l’analyse des environnements institutionnels.

Par ailleurs, les réformes des formations en travail social invitent à ce rapprochement entre établissement de formation et établissements professionnels, notamment en valorisant la notion d’alternance intégrative. Il s’agit alors de mettre en place les conditions favorables à la co-construction des cursus de formation, au repérage conjoint des situations formatives et à l’amélioration de l’accompagnement des professionnels en devenir et/ou en formation vers l’acquisition des compétences requises.

Enfin, les effets de précarisation touchent également les jeunes et les moins jeunes peu ou pas qualifiés du territoire dans lequel l’IRFASE s’inscrit, ce qui nous engage à revisiter les modalités que nous mettons en œuvre au bénéfice de la promotion sociale et de l’amélioration de l’employabilité de nos étudiants.

L’engagement de l’IRFASE dans un Programme Erasmus Pour Tous s’inscrit dans ces perspectives.

L’ensemble des activités de coopération couvre 4 volets :

  1. La promotion de la mobilité de nos étudiants
  2. La formation des étudiants d’origine étrangère
  3. La réalisation de recherches sur les politiques sociales et les
    pratiques d’accompagnement socio-éducatif sur le plan international
    et la mutualisation des ressources documentaires
  4. La promotion de l’alternance intégrative et l’association des
    professionnels partenaires à nos activités de coopération
La promotion sociale et l’amélioration de l’employabilité des jeunes de notre territoire et de nos étudiants passe par la construction de nouveaux cursus de formation permettant un élargissement de l’accès à l’enseignement supérieur.  Dans cette optique, l’IRFASE s’investit actuellement dans un partenariat avec l’UFR de Sciences de l’Homme et de la Société de l’l’Université d’Evry Val d’Essonne – Département de sociologie, dans le cadre de la mise en place d’une Licence Professionnelle d’Intervention Sociale, mention Métiers de l’insertion et de la formation. La possibilité d’une double diplomation permettra aux étudiants de l’université d’acquérir des compétences et un diplôme professionnel pouvant améliorer leur insertion sur le marché du travail tandis que les étudiants de l’IRFASE pourront bénéficier d’un meilleur accès au niveau Master. L’amélioration de l’employabilité des étudiants passe également par la promotion de la mobilité internationale durant les études. En effet, la mobilité internationale durant les études est de nature à élargir l’accès à l’enseignement supérieur, à améliorer les compétences linguistiques, à développer les capacités d’adaptation et la transférabilité des compétences. Elle constitue souvent un atout dans les CV. Pour l’IRFASE, qui accueille en grande partie des étudiants issus de territoires peu favorisés et souvent spécialisés dans l’accueil d’une population peu qualifiée, cette action est primordiale et rejoint notre engagement pour la promotion sociale. Dans le cadre de notre Programme Erasmus, plusieurs dispositions nouvelles ont été prises afin de favoriser cette mobilité et sa contribution à une augmentation des compétences et de l’employabilité :

– L’intégration des formations de niveau III (Assistants de service social, Educateurs de Jeunes Enfants, Educateurs Spécialisés) dans le dispositif européen de formation et d’harmonisation des diplômes (formation en semestres, mise en ECTS) ;

– La promotion de la mobilité de crédits – mobilité de stage et mobilité d’études – des étudiants de niveaux III : Assistants de service social – Educateurs de Jeunes Enfants – Educateurs Spécialisés ;
Mobilité des étudiants de niveau III
– L’ouverture de la mobilité internationale aux étudiants apprentis et en formation professionnelle initiale (contrat de professionnalisation, période de professionnalisation) de niveaux IV et V (Moniteurs Educateurs, Aides Médico Psychologique) ;
Mobilité des étudiants en Formation Professionnelle Initiale
– La reconnaissance des acquis des expériences de mobilité soit par le supplément au diplôme et l’attestation descriptive du parcours suivi ; par l’attestation des ECTS correspondants pour les niveaux III soit, pour nos étudiants de niveaux IV et V, la prise en compte de ces acquis dans les procédures d’orientation vers nos formations de niveaux IV et III.
– L’ouverture de fenêtres de mobilité dans les calendriers de formation permettant aux étudiants une mobilité de stage cohérente avec le cadre et l’organisation de leur formation ;
– La mise en place de procédures d’accompagnement à la préparation des périodes de mobilité ; la mise à disposition des étudiants mobiles d’outils de suivi à distance (abonnement à Skype, fourniture d’une webcam) ; la mise en place d’un accompagnement linguistique (postes informatiques dédiés, CD-Rom d’apprentissage, tuteurs linguistiques désignés au sein de l’établissement) ;
– La promotion des stages dans les pays frontaliers, notamment en Belgique, permettant aux étudiants de niveaux III de réaliser leurs stages longs à l’étranger même dans les cas où le stage long est séquencé de regroupements en centre de formation ;
– L’association des étudiants aux programmes d’étude et de recherche développés dans le cadre de partenariats avec des Etablissements d’Enseignement Supérieur (EES) d’Europe ou des pays tiers.
Dans le cadre de son projet d’accueil des étudiants en provenance de l’Europe ou de pays tiers, l’IRFASE s’engage à :
  • Respecter les droits des étudiants tels que déclinés dans la charte des étudiants
    Erasmus ;
  • Respecter pleinement les principes de non-discrimination établis dans le Programme
    Erasmus et assurer l’égalité d’accès aux participants mobiles de tous horizons ;
  • Assurer une égalité de traitement et de services entre les étudiants de l’IRFASE et ceux
    accueillis dans le cadre d’une mobilité entrante
  • N’exiger, dans le cas d’une expérience de mobilité de crédits, aucun frais aux étudiants
    entrants participant à un échange, que ce soit pour leurs cours, leurs inscriptions, leurs
    examens ou leur accès à la bibliothèque ;
  • Fournir une aide aux étudiants en mobilité entrante pour la recherche d’un logement ;
  • Fournir une aide aux étudiants en mobilité entrante pour la recherche d’un stage dans le
    cas où leur programme d’étude prévoirait une période de formation pratique au cours de
    la période ;
  • Fournir un soutien linguistique aux participants à une mobilité entrante ;
  • Mettre en place des mécanismes appropriés de mentorat et de tutorat à l’intention des
    étudiants en mobilité entrante et veiller à leur bonne intégration dans leur environnement ;
  • Etablir, sous réserve des aménagements horaires possibles, un programme de cours
    correspondant aux besoins de l’étudiant ; notifier tout changement intervenant dans le
    contrat d’étude prévu ;

Fournir à l’étudiant et à son établissement d’origine les relevés complets et précis de leurs   résultats dans les délais impartisLes étudiants entrants peuvent s’inscrire dans une filière au choix : Assistant de Service Social (AS) ; Educateur de Jeunes Enfants (EJE) ; Educateurs Spécialisés (ES) et suivre tout ou partie du cursus du ou des semestre(s) concerné(s). Ils peuvent aussi faire le choix de sélectionner les enseignements qui les intéressent de manière transversale dans les programmes de cours des trois filières sus-désignées. Ainsi, il est possible de réaliser au sein de l’IRFASE un programme d’étude personnalisé. Par exemple : Les politiques sociales : Handicap (ES) ; Vieillissement (AS) ; Politiques territoriales de la petite enfance (EJE)… ; Cours de droit ; Cours de psychologie ; Cours de sociologie ; L’accompagnement social et socio-éducatif : accompagnement socio-éducatif (ES) ; accompagnement du jeune enfant et de sa famille (EJE) ; accompagnement d’intervention sociale (AS) ; Découverte transversale des établissements sociaux, médico-sociaux et de la petite enfance.

Catalogues des cours :


Les enseignements au sein de l’IRFASE reposent sur le principe de l’alternance entre séquences de formation à l’école et séquences de formation sur les terrains de stage (établissements sociaux et médico-sociaux, établissement de la petite enfance). L’IRFASE peut accompagner les étudiants européens dans la recherche d’un stage de formation pratique dans le cas où le contrat pédagogique le prévoit.Pour les étudiants de l’Europe et des pays tiers inscrits à l’IRFASE durant les semestres paires (semestres 2, 4, 6), il sera possible de s’inscrire à des stages d’activités extérieures permettant de mieux connaître l’environnement culturel et d’en identifier les ressources. Par exemple : stage de découverte des musées de Paris et de sa région ; découverte des théâtres… Présentation de l’IRFASE

Le Programme Erasmus Pour Tous de l’IRFASE prévoit le développement d’axes d’étude et de recherches en partenariat avec des EES d’Europe et des pays tiers. Cette dimension de notre Programme s’inscrit dans l’axe « Amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur », notamment par le renforcement du lien entre les activités de formation et d’éducation et les besoins des entreprises. Cette dimension de notre Programme rejoint la volonté de l’IRFASE de promouvoir le travail social, ses pratiques et ses valeurs d’une part ; elle rejoint d’autre part le projet de renforcer notre capacité à soutenir et à accompagner les milieux professionnels en contribuant à la diffusion des recherches et des pratiques innovantes, en produisant des connaissances et des recherches-action sur les dispositifs et pratiques d’accompagnement social et socio-éducatif. En lien avec les thèmes de recherche des EES pressentis pour une collaboration interinstitutionnelle ainsi qu’en lien avec les problèmes concrets auxquels sont confrontés les établissements professionnels partenaires de nos dispositifs de formation, nous avons défini plusieurs axes de recherche et/ou d’étude :

  • L’accompagnement des migrants, en particulier l’accompagnement des Roms
  • L’accompagnement du handicap
  • La lutte contre les discriminations
  • La lutte contre les violences faites aux femmes

Ces thèmes ont également été retenus en fonction de leur congruence avec les enjeux pointés par les politiques sociales européennes.

Dans ce cadre, nous visons tout d’abord l’établissement d’un bilan sur la diversité des contextes culturels et historiques de développement des politiques sociales et leur influence sur les modalités pratiques et administratives de leur mise en œuvre. Un bilan de l’impact de la crise économique sur les politiques sociales pourra également, selon les thèmes, être investigué, notamment en interrogeant l’évolution de l’apport respectif des solidarités institutionnelles et familiales dans la protection des personnes vulnérables. <

Un enjeu important de la mise en place de ce programme et de la diffusion de ses résultats est la contribution à la recherche de solutions innovantes pour les établissements professionnels avec lesquels nous travaillons. En effet, la diffusion des résultats des recherches auprès de nos partenaires professionnels et leur participation aux journées d’étude organisées à cet effet permettront de mettre en perspective les pratiques professionnelles actuelles, de les questionner et de les moderniser notamment dans le cadre de l’accompagnement du handicap mental, question aujourd’hui lourde d’enjeux pour le secteur socio-éducatif qui prend de plus en plus en charge les personnes en situation de handicap psychique. Dans cette perspective, les professionnels partenaires de l’IRFASE pourront être associés aux actions de coopération et effectuer des missions de mobilité en vue de participer à des programmes de recherche ou à des journées d’étude, de dispenser des enseignements sur l’organisation de leur activité et de leurs missions. Plus précisément, il s’agira de professionnels et/ou représentants d’un comité d’organismes gestionnaires (associatifs) d’établissements médico-sociaux, d’une association gérant plusieurs établissements dans le domaine de la protection de l’enfance, d’une association de notre territoire agissant dans le cadre de l’accueil des femmes victimes de violences conjugales et de la prévention – association rattachée à une fédération nationale importante.

C’est dans le cadre de ces programmes d’étude et de recherche que se mettront en place la mobilité des formateurs de l’IRFASE et les échanges d’enseignants avec les EES partenaires. Ce programme donnera lieu pour les formateurs à des missions pour participer à des journées d’étude, dispenser des enseignements, effectuer des recherches ou contribuer au développement de programmes de formation, notamment de formation continue. Les journées d’étude ainsi que les études et/ou recherches feront l’objet d’une diffusion sur notre site ainsi que dans notre Newsletter en direction de nos étudiants et des professionnels partenaires. Ils feront l’objet d’une communication et d’une évaluation régulière en réunion institutionnelle en direction de l’ensemble des personnels, notamment des formateurs. Les thèmes étudiés pourront également alimenter la réflexion collective menée dans le cadre de notre Commission Technique Paritaire.

Enfin, les étudiants pourront être associés à ces programmes : les réunions sur les opportunités et conditions des mobilités d’étude et de stage informeront les étudiants des enjeux et avancées de ces programmes, leur permettant d’envisager des cursus d’étude à l’international couvrant ces thématiques ou bien des périodes de mobilité de stage dédiées à l’observation des pratiques d’accompagnement des publics visés : femmes victimes de violences conjugales, personnes en situation de handicap, dispositifs et programmes européens de lutte contre les discriminations, accompagnement des migrants. Leur participation aux programmes d’étude se concrétisera par la remise de rapports, productions accompagnées par les formateurs en charge du suivi de ces programmes et pouvant donner lieu à des publications communes ; elle sera valorisée par la reconnaissance de ces contributions comme écrits de validation des semestres concernés par la mobilité.

Dans le cadre de cet axe de notre Programme, l’IRFASE souhaite également soutenir les capacités des EES partenaires à développer une documentation professionnelle pertinente et actuelle et à mettre leur disposition notre plateforme virtuelle de documentation. Centre de ressources.

Dès sa création, l’IRFASE a appuyé ses choix Institutionnels et pédagogiques sur le développement d’un centre documentaire devenu, par une politique constante d’investissement, un Centre de Ressources. Les premiers objectifs sont toujours et d’abord de répondre aux besoins des étudiants dans leur parcours de professionnalisation, qu’ils soient en formation initiale ou continue : le travail d’accueil, de service et de conseil pour l’accès à la multiplicité des sources documentaires, le recueil et le traitement des données est une contribution majeure à l’élaboration d’une culture professionnelle et personnelle, mais le Centre de Ressources s’inscrit également dans une logique d’ouverture aux professionnels et aux partenaires. Cette dynamique repose sur le développement des moyens par rapport à sa fonction initiale et sur l’adaptation et extension de son offre dans le secteur sanitaire, social et socio-éducatif à partir de son implantation territoriale.

Le Centre de Ressources poursuit sa politique systématique de développement et d’actualisation du fonds : supports écrits et numériques, vidéo et informatique, accès aux réseaux d’information et de documentation, banques de données.

A partir de son expérience du travail de formation et de documentation et dans la logique de ses engagements, de son ancrage territorial et social, l’IRFASE entend répondre aux demandes extérieures en matière de documentation des professionnels des secteurs sanitaire, social et socio-éducatif et des partenaires concernés par les réalités de ces secteurs et de leur évolution : élus, magistrats, enseignants, parents… Le Centre de Ressources de l’IRFASE est ainsi également Centre de Ressources des secteurs sanitaire, social et socio-éducatif du département de l’Essonne et dans le Sud de l’Ile-de-France. Son implantation, ses savoirs et ses savoir-faire dans le domaine des Sciences Sociales, sa logistique et son personnel, permanents et réseau d’intervenants, sa participation à des réseaux d’information et de documentation (banque de données, réseau de documentalistes PRISME ), ses partenaires : le Syndicat d’Agglomération Nouvelle d’Evry, le Conseil Général, le Centre National des Lettres, l’Université Evry-Val d’Essonne, les Collectivités Locales…, lui donnent les moyens de se situer comme un espace de référence dans l’intervention sociale.

Le Centre de Documentation et de Ressources diffuse :

>>    Une sélection électronique hebdomadaire des nouveaux textes officiels qui propose les liens hypertextes pour faciliter leur lecture immédiate.
>>    Une sélection bimestrielle des rapports intéressant le social (liens hypertextes) faite à partir d’une veille documentaire sur une centaine de sites.
>>    Un bulletin mensuel des nouveautés regroupant une liste des acquisitions (livres, rapports, DVD…).
>>    Un bulletin électronique hebdomadaire des sommaires de revues envoyé aux formateurs.
>>    Une sélection des sites par thèmes, favoris à intégrer non seulement sur les postes Internet destinés à la recherche des étudiants mais aussi sur les postes de l’équipe pédagogique. Le service propose régulièrement une table de presse sur un thème particulier ou sur des sujets d’actualité regroupant bibliographies, articles de la presse spécialisée, ouvrages illustrant le sujet abordé, films…, documentation sur tout type de support destinée à informer et à favoriser la réflexion et les échanges entre les étudiants et avec les formateurs. Cela participe également à la mise en valeur et à la vie du fonds documentaire.

L’intégration dans des réseaux de documentation élargis au territoire

>>> PRISME

Le Centre de Documentation et de Ressources participe activement au réseau documentaire du secteur social et médico-social PRISME, constitué en association Loi 1901. Ce réseau est né, dès les années 1970, du rapprochement volontaire de professionnels de la documentation exerçant dans le secteur social, au sein d’Institutions soucieuses de promouvoir de la synergie dans le cadre de partenariat. Ces professionnels ont le souci d’échanger des savoirs, des compétences, de les confronter et de mettre en place des outils collectifs d’exploitation d’une information pléthorique pour un meilleur service rendu aux usagers, sans induction de coûts prohibitifs. Ce réseau, constitué de commissions de travail permet, sur la base du volontariat et de l’implication, de mutualiser des savoirs, des pratiques. PRISME met à disposition des bases de données documentaires et des produits sur son site : http://www.documentation-sociale.org/ Il est, en outre, un lieu d’échanges, de formation, de perfectionnement professionnel et de coopération. Depuis 6 ans, l’IRFASE assure la vice-présidence du réseau PRISME et participe activement à son animation.

>>> REDOCEA

Le Réseau Documentaire Evry Centre Essonne et Associés constitué en 2005 à l’initiative de l’IRFASE, rassemble, quant à lui, les professionnels et lieux, ressources dans le domaine de la documentation et des bibliothèques sur un territoire donné. Il est pluridisciplinaire et a pour objectif un meilleur service rendu aux usagers en renforçant à travers la connaissance des ressources disponibles sur le territoire, la capacité de répondre aux besoins et d’orienter le public vers la source d’information la plus pertinente.

Le REDOCEA rassemble une vingtaine de partenaires : Bibliothèque Universitaire, Médiathèques et Service de documentation et d’Archives de la Communauté d’Agglomération, Centre de Ressources de l’IRFASE, Centres de documentation du Conseil Général, de la DDASS, les Archives Départementales, la Documentation de la Chambre de Commerce, et d’Industrie…

Par l’optimisation des services rendus au public et l’échange d’informations entre les partenaires, le REDOCEA met en valeur la diversité, l’originalité, la complémentarité et la disponibilité de l’offre documentaire sur le territoire d’Evry-Centre Essonne. Il se constitue actuellement en association et a pour projet de mettre sur son site Web l’ensemble des ressources de ses partenaires.

Le Centre de Documentation et de Ressources participe donc activement aux deux réseaux documentaires PRISME (pour le champ social) et le REDOCEA (pour une mise en valeur des ressources du territoire auquel il appartient). Il a pour projet d’élargir son public aux travailleurs sociaux du département, aux Institutions sociales et médico-sociales partenaires.

De nouveaux publics, des besoins plus diversifiés entraîneront de nouvelles pratiques. Il convient donc de s’adapter à ce développement et de proposer de nouveaux produits électroniques : diffusion sélective de l’information (DSI) sur profil personnalisé par exemple.

Dans le cadre de notre Programme Erasmus Pour Tous, nous avons pour objectif de renforcer, valoriser et diffuser les apports de notre partenariat avec les établissements professionnels du secteur. Engagé depuis sa création dans l’alternance, l’IRFASE travaille aujourd’hui en lien avec plus 2.500 établissements professionnels œuvrant dans la Protection Judiciaire de la Jeunesse, la protection de l’enfance, la petite enfance et l’accompagnement des personnes en situation de handicap. En relation avec la modernisation actuellement en cours de notre projet pédagogique et politique, nous envisageons de renforcer ce partenariat et de rapprocher notre dispositif de formation des besoins des professionnels du secteur. Ainsi, en 2012, une Commission Technique Paritaire a été mise en place. La commission technique paritaire (CTP) de l’IRFASE est une instance de réflexion visant à :

– Produire des éclairages sur l’évolution du contexte de la formation des professionnels du secteur : de ses acteurs, des fonctionnements institutionnels, des publics visés par les politiques sociales ;
– Questionner les enjeux de la formation tels qu’ils se renouvellent en relation avec l’évolution des publics accueillis dans les établissements du secteur ainsi qu’avec celle des missions des professionnels socio-éducatifs ;
– Porter des projets de valorisation des analyses collectives menées, d’approfondissement des thématiques de réflexion retenues (par exemple par la mise en œuvre de journées d’étude, l’affinement de la connaissance des besoins en termes de formation et de réactualisation de l’analyse des pratiques).

 

Au regard des évolutions actuelles du contexte de la formation professionnelle des travailleurs sociaux, tant du point de vue des réformes de leurs formations que du point de vue de leur contexte de travail, l’IRFASE a estimé nécessaire de mettre en place un espace de réflexion sur l’évolution de la commande publique et des politiques sociales, les évolutions des publics et des problématiques socio-éducatives, de manière à engager une élaboration commune sur les nouveaux besoins en formation et en analyse des pratiques professionnelles telles qu’elles se renouvellent en lien avec les évolutions repérées. Ce projet répond également aux orientations pour les formations sociales 2011 – 2013 approuvées par le Conseil Supérieur du Travail social : « La réingénierie des diplômes a été accompagnée d’une redéfinition du lieu de stage devenu site qualifiant qui fonde dans le même temps le principe de l’alternance intégrative (…). Mettre en pratique les principes de co construction et de co responsabilité qui sous-tendent l’alternance intégrative nécessite que, au niveau d’un territoire, les acteurs réfléchissent et travaillent en réseau pour exprimer leurs attentes réciproques, échanger sur leurs pratiques, trouver des réponses à leurs interrogations. Les établissements de formation ont un rôle déterminant pour animer et soutenir ces réseaux ».

En organisant ces rencontres avec l’ensemble des acteurs de la formation, l’IRFASE entend donc contribuer à la clarification des modalités d’une formation conjointe, rendre plus lisible son projet pédagogique et œuvrer à un rapprochement entre les savoirs faire des milieux professionnels en termes d’accompagnement et de professionnalisation des étudiants et les modalités théoriques et pratiques de son dispositif de formation.

Par ailleurs, de nombreux professionnels des établissements partenaires participent à des activités de certification de nos étudiants, de jurys blancs et de jurys de sélection pour l’entrée en formation ainsi qu’à des activités d’enseignement. En effet, des séquences pédagogiques sont prévues chaque année dans le programme de formation de nos étudiants de tous niveaux et dévolues à des témoignages de professionnels sur les pratiques, les dispositifs d’accompagnement socio-éducatifs, la mise en place ou la contribution à des projets territoriaux ou interinstitutionnels…

Dans le cadre de notre Programme, nous souhaitons valoriser cette contribution de nos partenaires à la formation de nos étudiants ainsi que leur participation à la construction des parcours de formation. La diffusion de ces pratiques de co-construction des parcours de formation auprès de nos partenaires EES étrangers peut contribuer à renforcer le lien entre les programmes d’enseignement et les besoins des milieux professionnels, à intégrer les compétences des professionnels à la conception des activités d’enseignement dans l’environnement européen. Par ailleurs, la participation de nos partenaires professionnels à des échanges internationaux nous semble de nature à favoriser l’innovation au sein de leurs établissements.

Dans cette perspective, nous envisageons d’associer à nos activités de coopération des représentants et/ou professionnels de deux grandes associations de l’Essonne gérant plusieurs établissements, l’une dans le domaine du handicap, l’autre dans celui de la protection de l’enfance. Ces associations, qui contribuent déjà à nos dispositifs de formation, ont la particularité pour l’une d’organiser régulièrement des journées d’étude à destination de ses professionnels, journées d’étude organisées à l’IRFASE et à laquelle participent nos étudiants et nos formateurs ; pour l’autre de disposer d’un pôle de recherche. Il s’agit donc d’associations engagées d’une part dans un partenariat historique et solide avec notre établissement de formation, dans la recherche et l’association des professionnels à cette activité d’autre part.

Les représentants et/ou professionnels de ces associations pourront participer à des mobilités en vue de dispenser des enseignements, de contribuer aux programmes de recherche, de donner des consultations sur les pratiques et méthodes de collaboration entre milieux professionnels et établissements d’enseignement : repérage des situations formatives sur les lieux de stage en lien avec les domaines de formation et les écrits de certification des étudiants ; accompagnement conjoint des parcours de formation.

En lien avec cet axe de valorisation et de diffusion des pratiques et méthodes de l’alternance de notre Programme, l’IRFASE souhaite organiser et encourager la mobilité de ses personnels non enseignants. Si la mobilité de ces personnels s’articule à notre ambition d’améliorer et de soutenir la capacité de nos coordinateurs(trices) et secrétaires de formation à accompagner les étudiants dans leurs parcours de mobilité internationale, elle est également nécessaire dans le cadre de la promotion de l’alternance intégrative. En effet, ces professionnels, et plus précisément les coordinatrices de formation, sont depuis plusieurs années engagées dans la formation des professionnels accueillant nos étudiants en stage ou bien dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

L’organisation de la mobilité de ces personnels représente pour nous l’opportunité de développer des coopérations avec les EES en vue de mutualiser les pratiques d’accompagnement des étudiants en formation professionnelle ou en formation dans les milieux professionnels dans le cadre de stages. Ils pourront effectuer des missions auprès des EES partenaires en vue de dispenser des enseignements sur l’organisation de la formation des travailleurs sociaux en France, le rôle des établissements professionnels dans la co-production de parcours de formation, les pratiques d’accompagnement de l’alternance intégrative… ; en vue de donner des consultations ou de participer à des échanges afin de mutualiser les pratiques d’accompagnement des étudiants en formation professionnelle ainsi que les pratiques de formation des tuteurs – pour les stagiaires en contrat de professionnalisation, des maitres d’apprentissage, des Responsables de Sites Qualifiants ou des lieux de stage.

La mobilité des personnels non enseignants sera encouragée par la présentation régulière, en réunion institutionnelle, des programmes en cours ainsi que soutenue par le Plan annuel de formation de l’IRFASE qui identifiera les besoins en formation, notamment linguistique. Les personnels non enseignants pourront être destinataires de sessions de formation au sein des EES relatives à l’accompagnement de la mobilité internationale des étudiants.

****

Logo IRFASEL’IRFASE s’engage ainsi à relever les niveaux de compétence et l’employabilité des étudiants, à soutenir l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies d’éducation et de formation tout au long de la vie définies par la Commission Européenne, à promouvoir le modèle de l’alternance par un Programme portant la mobilité internationale des professionnels et la valorisation de leur contribution aux actions d’enseignement. L’IRFASE s’engage également à la promotion des valeurs du travail social, de la lutte contre les discriminations et les exclusions. Cet engagement se traduit par :

– Le dépôt de notre candidature pour l’obtention de la Charte Erasmus Pour Tous ;

– La recherche de partenaires en Europe en lien avec la Charte Universitaire Erasmus Pour Tous. Un accord de collaboration est en cours de signature avec la Faculté de Sociologie et d’Assistance Sociale de l’Université Babes-Bolyai de Cluj-Napoca (Roumanie) ; le département de Psicologia e Scienze della Formazione de l’Università di Bologna (Italie) – accord de principe, sous réserve de la signature de la charte Erasmus ; le Département ISPE (section d’éducateurs spécialisés) de l’école de Jodoigne (Belgique) – convention en cours d’étude.

– Le développement d’axes d’études qui définit le cadre de la mobilité des enseignants

– La continuité et le développement de notre partenariat avec l’ADAPSS (Association pour le Développement de l’Apprentissage dans les Professions Sanitaires et Sociales) – Centre de Formation pour les Apprentis des secteurs médico-social et sanitaire : dans le cadre de ce partenariat, l’IRFASE a développé une Unité pour la Formation des Apprentis (UFA) et accueille chaque année plusieurs dizaines d’étudiants sous ce statut. L’IRFASE s’engage au développement de l’accompagnement à l’international des étudiants apprentis en lien avec le CFA et participe à ce titre au dispositif de mobilité internationale des apprentis soutenu par la Région Ile de France ;

– La continuité et le renforcement de notre partenariat avec les établissements professionnels avec lesquels nous soutenons le modèle de la formation en alternance ; le prolongement de ce partenariat avec l’intégration dans notre Programme de la mobilité de professionnels de grandes associations du secteur en vue de mutualiser les pratiques de co-construction des parcours de formation et de valoriser la contribution des professionnels aux actions d’enseignement ;

– La promotion de la mobilité d’étudiants sous-représentés dans les échanges internationaux par le biais de l’accompagnement à la mobilité de stage des étudiants en formation professionnelle initiale de niveaux IV et V ;

– La constitution d’une Commission Mobilité Européenne dont la mission est d’accompagner les étudiants en mobilité, de coordonner, développer et évaluer les partenariats d’étude et d’enseignement, de favoriser la mobilité des personnels ; Commission Mobilité Internationale de l’IRFASE

– Un partenariat en cours avec l’UFR de Sciences de l’Homme et de la Société de l’l’Université d’Evry Val d’Essonne – Département de sociologie dans le cadre de la mise en place d’une double diplomation : Licence Professionnelle d’Intervention Sociale, mention Métiers de l’insertion et de la formation / diplôme d’Assistant de service social ou d’Educateur Spécialisé. Ce partenariat pourrait également déboucher sur une collaboration entre les formateurs de l’IRFASE et les chercheurs du Laboratoire Pierre Naville.