fleche texte

Recherche

L’IRFASE investit aujourd’hui la recherche par la création d’un pôle constitué d’enseignants chercheurs pilotant des groupes de travaillant alliant formateurs, professionnels du/des secteurs, élus, bénéficiaires des établissements et étudiants. Cette organisation permettant ainsi d’aborder des objets de recherche à la croisée des disciplines (psychologie, sociologie, philosophie, droit, anthropologie…). Si les dernières publications et contributions de l’IRFASE concerne davantage la protection de l’enfance par les interventions au dernier colloque international ISPCAN (International Society of Protection of Child Abuse and Neglect), les objets d’études des chercheurs de cette institution portent plus largement sur des domaines aussi variés que l’enfance maltraitée, l’adolescence, la gérontologie, les troubles mentaux, l’exclusion et la précarité, les traumatismes, gestion de l’agressivité, la médiation… Les méthodologies de ces recherches scientifiques s’inscrivent autant dans une démarche quantitative (études statistiques) que qualitatives (études cliniques de situations).

 

La démarche de Recherche à l’IRFASE

Le travail social se trouve à la croisée de plusieurs disciplines (philosophie, éducation, sociologie, anthropologie, psychologie, droit, etc.). Pour avoir une approche globalisante des problématiques qui sont relevées dans ce secteur, le développement de la recherche convoque donc une approche pluridisciplinaire. C’est pourquoi le croisement des approches et des intervenants nous semble primordial pour que les objets de recherche reflètent les attentes et besoins des terrains.

Dans le cadre de nos recherches, les objets étudiés sont pensés de façon collégiale entre les professionnels du terrain et notre équipe de recherche.

 

Ainsi, à partir de constats de terrain relevés par des professionnels ou des usagers ou des gouvernants, un protocole de recueil de données est mis en place. Les résultats relevés par les professionnels sont ensuite analysés et interprétés par les chercheurs à la lecture des données de la littérature et confrontés à la théorie qui permet de poser des interprétations et des pistes de compréhension de ce qui transparait sur le terrain.

Notre but est ensuite de proposer des pistes de travail et de réflexions innovantes  pour accompagner les changements, les professionnels… en vue d’améliorer les modalités d’accompagnement de l’autre.

L’objectif de nos recherches est clairement de penser avec les acteurs de l’action sociale et ce au travers d’un prisme de lecture et une collaboration pluri-professionnels et pluridisciplinaires.

 

A noter également que dans le cadre de ces recherches, nous pensons à l’inclusion des étudiants dans les protocoles de recherche. D’une part, les associer aux réflexions préalables à la définition des objets de recherche les amènera à questionner les observations et les pratiques professionnelles dont ils sont témoins en stage et à les mettre en lien avec les cours théoriques qu’ils suivent, tout en adoptant un regard critique. D’autre part, leur permettre de participer de manière concrète au relevé puis à l’analyse et à l’interprétation des résultats pourra les aider à mettre du sens sur le travail d’accompagnement associé à celui de la réflexion propres aux métiers du social. Enfin, être associés aux propositions faites aux institutions à l’issue de chaque recherche aura pour but de leur permettre de mieux appréhender l’intérêt de la recherche et de la réflexion dans leur métier.